Fr


Portfolio

Dissection (Polaroïds en montages)

Démarche

Ma série artistique “​dissection” ​forme un corpus esthétique entre la nature morte, le portrait et l’installation. Je me sers parfois de l’hypnose ou de la méditation lors processus créatif. Comme moyen de contourner l’égo et les pensées parasites afin de me concentrer sur mon ressenti et mon imaginaire.

J’aime questionner la représentation de la finitude du corps et des cérémonies initiatiques archaïques en les mettants en parallèle aux grandes industries polluantes comme le plastique, l’armement ou le textile.

Le médium photographique me permet une instantanéité et une intimité qui s’opposent aux décors baroques dont j’aime entourer les modèles.

Après avoir longtemps été mannequin et artiste tatoueuse, je symbolise aujourd’hui le corps comme objet éphémère et un médium artistique, qui malgré les artifices modernes reste profondément primitif

Des corps flottants, comme embaumés dans de précieux décors raphaélites nous parlent d’ industries lourdes, de rituels, de psychanalyses, de symboles et de résilience.

En morcelant ces modèles parfois amateurs, j’espère pouvoir faire ressurgir chez les spectateurs certaines émotions enfouies, comme une renaissance malgré une érosion traumatique.

En représentant ces sacrements encouragent à se positionner sur la question du rapport entre le corps, l’esprit et son environnement.


Dendrites

Ce projet qui recoupe la philosophie de Spinoza et sa conception de l’ univers comme une substance totale et infinie, les théories actuelles sur la physique quantique, et nos moyens humains de ressentir ces notions.

Une dendrite est une ramification de cellules neuronale Et une autre cerveau fonctionnant par chimie, Il m’a semblé naturel utiliser le Polaroïd comme a mon habitude car ce procédé photographique fonctionne lui aussi par chimie. 

Que ce soit dans la première série de Polaroïds noirs –  des parties de mon corps couvertes par ces fractales – Ou la deuxième série de Polaroïds aux contours blancs – des photos que l’on croirait ratées, mais qui sont bel et bien des moments marquants pour moi  – À chaque cliché c’est une porte ouverte et permet de passer outre la finitude du corps, du premier ressentit terre à terre.

Ici c’est bien le regardant qui modifie,définie et fixe la nature du sujet de par son observation et son ressentit. On retrouve par cela la théorie de l’observation quantique. 

The World is Lava

Démarche

Série photographique d’autoportraits expérimentaux. Réalisée lors de la crise du Covid-19 et durant le confinement, soit 55 jours.
Les photographies polaroids ont été plongé dans des Cuves (boites de Petri) durant le confinement, elles étaient remplies de divers matières en vu de modifier les substances, les aspects et le résultat graphique des images.

Série de 12 œuvres uniques. Dix tirages de chaque œuvre (tous formats confondus), numérotés, signés et avec certificat sont disponibles sur demande.

The World is Lava est une réponse aux changements abruptes que vit le monde ces dernières décennies : nous devons nous-même changer, ainsi que changer notre biotope, si nous voulons survivre.

Les épreuves qu’a imposé l’épidémie du Coronavirus ont fait écho à mes propres expériences (la catastrophe nucléaire de Fukushima et mon départ du Japon où je vivais depuis six ans, le paludisme et autres changements radicaux que j’ai pu vivre). C’est une nouvelle société et une nouvelle façon d’habiter le monde qui voit le jour. Je l’ai appelé “société scaphandre” (vis-à-vis des masques que tout le monde porte).

J’ai voulu imposer à mes autoportraits le même changement radical que j’ai pu vivre et que la société vit, en les plongeants dans des matériaux qui allaient modifier l’aspect des photographies.
Parmis ces cuves, matrices de transformation, vous trouverez : la Cuve à Sel, la Cuve à Désinfectant, la Cuve à Oxygène, la Cuve à Urine, la Cuve à Froid, la Cuve à Aspirine, la Cuve à Modelage, …

Une dernière expérience à été réalisée avec l’aide du Docteur Bektur, chercheur en  informatique spatiale et sociale, interaction homme-machine, médias immersifs et art numérique originaire du Kyrgyzstani et basée au Japon. Nous avons utilisé cette courte base de donnée de Polaroïds pour corrompre une intelligence artificielle génératrice de visages afin de créer de nouveaux portraits et biotopes influencés par ces résultats d’expériences. Nous avons obtenu pour résultats une vidéo et quelques clichés fantomatiques issus de ces réactions humaines et chimiques aléatoires lors du confinement. 

En transformant ces images, j’ai tenté de me modifier moi-même et d’illustrer les changements radicaux que nous vivons tous.

La démarche complète et le descriptif de chaque photographie est disponible sur mon book.

Autres travaux

Travail numérique couleur


Biographie

Lejoly Lucile, 1986, FRANCE

Née en 1986 en Bretagne (France) Vit à Tours, France
Abordant des problématiques liées au climat, à la psychologie, au corps et aux émotions, Lucile Lejoly fait remonter à la surface une image poétique et traumatique. Elle brise tabous et vérités en cultivant une esthétique à la fois brutale et maniériste. Cette artiste multidisciplinaire utilise la photographie et le dessin comme outils de questionnements et de témoignages de son ressenti.
Forte de ses expériences en tant que mannequin et artiste tatoueuse reconnue, elle a vécu au Japon durant six ans avant de rentrer en urgence en France suite à la catastrophe de Fukushima en 2011. Événement qui marque sa psychologie et son oeuvre en la rapprochant de l’instant présent, l’encourageant à la contemplation et l’acceptation de ses ressentis.
Dès lors sa pratique artistique s’est diversifiée, sensible à l’Oeuvre d’Art Totale elle réalise de nombreuses créations où se mêlent dessins, photographies, tatouages, peintures, installations et poésies. Elle mêle habilement une esthétique contemplative et un message rationnel hérité de son intérêt pour Spinoza.

Œuvres disponibles


Books

  • V.I.T.R.I.O.L, recueil photo d’œuvres tatouées – publié en 2018
  • New erotica photography 2 – Feat with Ikeya Tomohide
  • Moon – by Ikeya Tomohide

Selected group exhibitions

  • BURABURA (Tokyo-JP) 2007 with Watanabe Shinji
  • Amour vague (Tokyo-JP) 2007 with Watanabe Shinji
  • Tokyo Seibu (Tokyo-JP) 2011
  • Great British Tattoo show – Alexandra Palace (Londres-UK) 2016

Artist collaborations

  • Watanabe Shinji
  • Ikeya Tomohide
  • Boris
  • DVNE
  • Pallbearer
  • Wallachia
  • Dope DOD
  • Igorrr
  • Conjurer
  • Love sex Machine
  • Crackhouse
  • Toekan
  • Coilguns
  • Witchtroat serpent
  • Atomic trip
  • Tuskar

Press & selected publications

  • Presse Océan juin 2012
  • Presse Océan 2015
  • Inked 2014
  • Tatouage numéro 107
  • Tatouage numéro 117
  • Tatouage numéro 121
  • Le guide du tatouage en 2019 hors-série numéro 2

Pour connaître la disponibilité des œuvres qui ne sont pas sur la boutique en ligne, pour les expositions ou autre questions, veuillez écrire un e-mail et mon agent ou moi même vous répondront dans les plus bref délais.